Une harmonisation crédit pour les frontaliers luxembourgeois !

Keasy propose aux futurs propriétaires de financer leur achat immobilier en Belgique avec des taux d’intérêt français, quelque soit la nationalité ou la résidence !
 
Depuis plus de 2 ans maintenant, Keasy développe une expertise transfrontalière pour le financement d’opérations immobilières dans la Grande Région. Suite à de fructueuses négociations avec ses partenaires financiers, Keasy Luxembourg est en mesure actuellement de proposer une exclusivité « cross border » pour les particuliers travaillant au Grand Duché. En effet, la société de courtage en crédit immobilier implantée à Bertrange offre à ses clients l’accès à des prêts en France pour financer des biens situés sur le territoire belge.
 
Quand on connait la compétitivité des taux français, cette nouveauté ne peut qu’interpeller les emprunteurs. « Avec des taux fixes souvent largement en-dessous des 4% en France, cette nouvelle possibilité séduira de nombreux consommateurs » affirme Sabrina Baillieux, executive director chez Keasy. Attention toutefois, ajoute Mme Baillieux, nous estimons que la durée normale d’obtention du prêt sera allongée d’une semaine en moyenne, afin que la prise d’hypothèque transfrontalière soit gérée par le département juridique de la banque.
 
Les experts financiers de Keasy insistent aussi sur la qualité de leur réseau de partenaires. « De telles nouveautés ne sont pas la résultante d’accords avec de petites banques souhaitant frapper fort afin de gagner des parts de marché », explique Benjamin de Seille, gérant de Keasy. Keasy ne travaille exclusivement qu’avec des banques de grand renom qui ont prouvé leur stabilité lors de la crise que nous venons de vivre, ajoute-t-il.
 
Commercialisée à partir du mois de mai sur la zone Grande région, cette solution revêt résolument un caractère européen qui tient compte des particularités de notre région ainsi que des besoins de frontaliers travaillant au Luxembourg. Ainsi, il sera désormais possible à un employé de la place souhaitant vivre en Belgique de pouvoir financer son bien en France, quelque soit sa nationalité ! Qui disait que l’Europe était en train de reculer ?

 

Publié le 31/05/2010