Un projet sur mesure 2/6

Mes précédentes recherches ne m’ayant pas convaincue, j’ai alors réfléchi à la possibilité d’acheter un appartement sur plan. Très simplement, cela signifie que je vais acheter un appartement dans un immeuble qui n’est pas encore construit. La livraison finale est future, c’est pourquoi on parle aussi de « vente en état futur d’achèvement ». Je m’aperçois alors que je n’ai absolument aucune idée du fonctionnement d’un tel achat. Comme d’habitude, Internet fourmille d’informations mais les sites restent très théoriques. Je ressens le besoin d’échanger avec des personnes qui ont vécu cette expérience, pour recueillir leurs impressions et leurs conseils. Je lance donc un appel à témoins parmi mes connaissances. Et les réponses fusent !

Dans un premier temps, je ne retiens que les avantages d’un tel projet. Financier déjà, puisque je vais échelonner les paiements, et donc les remboursements du prêt, au fur et à mesure de l’avancement de la construction. Ensuite, l’argument qui me convainc le plus, porte sur l’agencement et la finition. A la différence d’un appartement acheté dans « l’ancien », selon le jargon immobilier avec lequel j’ai été obligée de me familiariser, j’ai la possibilité de sélectionner l’étage et l’exposition. Je peux même prévoir l’organisation de l’espace, à l’intérieur de la surface définie et des murs porteurs, si je porte mon choix suffisamment tôt sur un projet. Et je vais aussi pouvoir choisir les finitions de l’appartement en fonction de mes propres goûts, de la qualité du matériel souhaitée et surtout de mon budget. En effet, le cahier des charges prévoit toujours plusieurs gammes de matériaux tels que le carrelage, les sanitaires, les portes et poignées, etc.

Comme lors de mes recherches précédentes, je souhaite maintenant faire appel à un professionnel pour approfondir le sujet. Mon agent immobilier m’oriente alors vers un promoteur qui me renseigne sur le cadre juridique de la vente sur plan, mis en place afin de protéger l’acheteur. Tout comme la construction, il y a plusieurs étapes. J’apprends alors que le contrat de réservation contient notamment la description de l’immeuble et de l’appartement, le niveau de qualité souhaité, le prix, le délai de construction et la date de signature du contrat de vente. C’est une option sur le bien, non définitive. Cependant, le promoteur me met en garde. La réservation d’un appartement ne se fait pas à la légère. En contrepartie de la réservation, je devrai verser un dépôt de garantie, qui ne me sera pas restitué si je change d’avis et renonce à ce bien, sauf cas particuliers. Vient ensuite le contrat de vente, qui entérine l’achat et est signé devant un notaire. Et, sauf exception, la dernière tranche du paiement échelonné est versée à la remise des clés après avoir vérifié que le bien est conforme au contrat.

Forte de tous ces avantages et conseils, j’ai enfin l’impression d’avoir trouvé le moyen de réaliser mon rêve de propriété. Il ne me reste plus qu’à trouver LE projet immobilier qui me plait. Lorsque j’en discute avec mon agent immobilier, celui-ci me fait part d’une dernière remarque, non négligeable. « Savez-vous que le délai de livraison est donné à titre indicatif ? Il reste soumis à de nombreuses contraintes. Le promoteur va attendre d’avoir vendu un nombre minimum d’appartements avant de lancer la construction ».

Loin d’être découragée, je prends alors conscience que l’achat sur plan est un projet immobilier intéressant puisqu’il permet d’habiter dans un logement neuf et personnalisé, sans pour autant en être le maitre d’œuvre. Ce qui répond parfaitement à mes attentes. Par contre, je dois garder à l’esprit que c’est projet à long terme puisque l’emménagement est loin d’être immédiat. Ma réflexion sur le choix de l’appartement doit absolument être approfondie afin de choisir une superficie et une localisation qui seront toujours adaptées à mes besoins dans plusieurs mois.

Je vous propose de nous retrouver le mois prochain pour un article sur la construction d’une maison.
Sabrina Baillieux
27/02/2012