Les taux d’intérêts des emprunts immobiliers resteront bas.

Suivant l’avis de certains courtiers, les taux d’intérêt resteront très modéré, et ce jusque mars 2013 minimum. Il sera probablement encore envisageable d’obtenir des prêts à des taux fixes très avantageux pendant quelques mois. Durant 2012, les taux de références OAT (servant de base au calcul des taux fixes des crédits immobiliers) ont diminués constamment tout au long de l’année. Les organismes prêteurs ont donc logiquement répercuté cette diminution dans tableau des taux d’intérêts.
 
Les institutions bancaires tentent d’attirer des emprunteurs.

Le fait que les organismes financiers essayent toujours d’attirer de nouveaux clients contractant des crédits logement, favorise également cette baisse des taux d’intérêts.

Les banques offrent dès lors des taux fixes et variables très concurrentiels.
 
Possibilité de nouvelle diminution des taux d’intérêt.

Les temps sont propices à l’achat (pour ceux qui peuvent se le permettre), mais peut-être aussi au rachat de son crédit immobilier. Les taux fixes étant très bas actuellement, il est probable que la différence entre l’ancien et le nouveau taux d’intérêt, suffise à compenser les pénalités de remboursement sur le long terme.

Aussi, il n’est pas impossible que la BCE diminue son taux directeur jusqu’à un niveau encore jamais vu, ce qui pourrait encourager une réduction des taux fixes des prêts immobiliers.