L’ULC et les contrats à la consommation

Madame Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, et des représentants de l’ULC (Union Luxembourgeoise des Consommateurs) se sont réunis début mai afin d’évoquer la problématique de la protection du consommateur dans le cadre du projet de directive visant à harmoniser les législations nationales au sein de l’UE en matière de contrat à la consommation (notamment les contrats à distance, la vente à distance, les clauses arbitraires et l’obligation de garantie).
 
Par ailleurs, l’ULC a évoqué le surendettement des consommateurs et appelé à la vigilance face au développement massif des crédits à la consommation accessibles de plus en plus aisément. L’organisation est en faveur du maintien de la législation en vigueur, toujours dans le but d’accroître la protection des consommateurs, sans pour autant aller à l’encontre de leur intérêt.