Crédit immobilier : conséquences des taux d’intérêts bas au Luxembourg

Les taux d’intérêts bas que nous connaissons maintenant depuis plusieurs années au Luxembourg et plus particulièrement ceux des crédits immobiliers entraînent diverses conséquences.

En effet, depuis 2009, la chute des taux d’intérêts s’est généralisée en Union Européenne et le Luxembourg ne fait pas exception : les taux qui y sont proposés par les banques du marché sont assez bas. Par exemple, les taux d’intérêts appliqués aux nouveaux contrats de crédits immobiliers à taux fixe atteignent 1.82 % et ceux des prêts immobiliers à taux variable atteignent 1.51 % en décembre 2017.

crédits immobiliers
Quelles sont les conséquences des taux bas ?

C’est la Banque Centrale Européenne (BCE) qui a pris la décision d’abaisser ses taux directeurs au lendemain de la crise économique pour relancer la croissance.

Une aubaine donc pour les ménages, qui de ce fait, ont la possibilité de contracter un crédit immobilier pour financer l’achat d’un bien au Luxembourg à moindre coût.

Ceci ayant eu également pour conséquence une baisse significative des marges d’intérêts des banques. Mais les volumes des crédits accordés ont augmenté eux aussi de manière significative suite à cette décision.

En effet, prenons de nouveau le volume des crédits immobiliers à taux fixe et variable sur les trois dernières années :

Année

Volume

Fixe

Variable

2015

220 millions d’euros 239 millions d’euros

2016

352 millions d’euros

248 millions d’euros

2017 410 millions d’euros

271 millions d’euros

En cette fin d’année 2017, les volumes des crédits immobiliers à taux fixe ont presque doublés en deux ans (+ 190 millions d’euros) tandis que les crédits immobiliers à taux variable ont augmenté de manière moins conséquente mais ont augmentés tout de même (+ 32 millions d’euros) en deux ans.

Une situation plutôt favorable donc autant pour les ménages que pour les banques à l’heure actuelle.