Contribuer à son prêt logement

Il vous faudra souvent batailler pour l’obtention d’un crédit immobilier en apportant une contribution à votre prêt logement couvrant au moins les frais de notaire, de dossier et le coût de l’hypothèque (ou du cautionnement), soit au minimum 10% du montant de l’acquisition immobilière. Mais 20% est souvent requis par les banquiers. Avant la crise, il était possible de financer un prêt immobilier sur 30 ans sans aucun apport. Cette époque est bien entendue finie.

Pour se constituer un apport afin de faciliter son financement immobilier, tous les moyens sont bons. L’un des plus efficaces consiste à solliciter sa famille pour partager le financement hypothécaire proposé par les courtiers de crédit. Sachez que si un proche se porte caution de votre crédit hypothécaire, il devra montrer patte blanche, comme s’il souscrivait à un emprunt immobilier personnel.