3 642 euros sur 20 ans pour acheter une maison

LUXEMBOURG – Que va devoir rembourser un couple moyen voulant acquérir un bien? Malgré des taux d’intérêt très bas, faire un emprunt n’est pas chose facile.

 
Face à des prix du logement qui n’en finissent pas de grimper, solliciter un emprunt pour acheter un bien n’est pas une mince affaire. Et ce, même si les taux d’intérêt sont au plus bas actuellement, et donc favorables à l’achat. Prenons l’exemple d’un couple disposant de 8 000 euros de revenus mensuels, visant une maison d’une valeur de 800 000 euros. Un cas d’école!

«Les banques demandent en moyenne 10 à 20% d’apport personnel. Mais aussi de pouvoir régler les droits d’enregistrement et de transcriptions, 56 000 euros dans ce cas, dont on peut déduire 40 000 euros si les deux acquéreurs n’ont pas épuisé leur crédit d’impôt», dit Bertrand Deputier, apporteur d’affaires pour la société de courtage Mon indicateur. Pour une hypothèse la plus favorable, 10% d’apport, reste 720 000 euros à emprunter. Avec un taux variable de 2% accessible actuellement, la mensualité à rembourser atteint 3 642 euros sur 20 ans.
 

Anticiper l’évolution du taux d’intérêt

 
«C’est acceptable, compte tenu de la capacité totale du ménage. Mais au-delà du taux d’endettement, la banque va calculer le « reste à vivre »: pour un couple sans enfant et une fois le logement et les charges liées au logement payés, il doit rester autour de 1 800 à 2 000 euros», détaille Benjamin De Seille, gérant de la société de courtage Keasy.

La banque va aussi anticiper l’évolution du taux d’intérêt à la hausse pour s’assurer que les reins resteront solides. Car quand celui-ci atteindra par exemple 6,5%, la mensualité passera à 4 800 euros. «C’est un peu élevé car c’est plus de la moitié de la capacité du ménage, mais le « reste à vivre » demeure correct».

Et au cas où – hypothèse irréaliste! – le taux reste à 2% pendant les 20 ans, les intérêts totaux se porteront tout de même à… 154 000 euros.
 
(Mathieu Vacon/L’essentiel)

 

Publié le 10/10/14